Les Esprits vous choisiront-ils?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un jour, un moment, au Café Renégat.

Aller en bas 
AuteurMessage
Wolfhart Kress

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Un jour, un moment, au Café Renégat.   Ven 23 Juil - 18:20

À l’intérieur du café «Le Renégat» se trouvait plusieurs clients dont presque la moitié observait du coin de l’œil la barista derrière le comptoir qui préparait un café pour le prochain client. Près d’elle se trouvait le propriétaire, Wolfhart, qui observait sa performance. Certains le croiraient pervers, mais il observait surtout pour être certain qu’elle ne fasse pas d’erreur stupide dû à la maladresse dont elle faisait si souvent preuve. Elle était encore jeune après tout, dû moins en apparence et en pensées, sans oublier qu’elle n’avait pas exactement une grande expérience dans le service du café comme l’avait prouvé une précédent incident…

Citation :
Une semaine ou deux avant cette journée, Lisa Wildman était seule derrière le comptoir et préparait le café d’un client qui avait demandé un latté. La machine d’espresso étant vide de grains de café, la nouvelle barista partit chercher un nouveau sac qu’elle tenta de verser en partie dans la machine. L’erreur qu’elle fit fut de laisser la machine branchée. L’eau chaude sous haute pression ne devrait pas normalement sortir malgré tout, mais sous l’effet de la maladresse de Lisa, le bouton d’activation fut enfoncé par le sac de grains de café. Un jet d’eau chaude mélangé aux grains de café fut alors projeté vers la loup-garou qui, par reflexe, l’évita. Derrière elle par contre se tenait le client qui tentait de l’avertir de son erreur. Celui-ci demanda un remboursement et ne fut plus revu depuis.

Wolfhart parti vers l’arrière-boutique pour chercher un plus petit sac de grain de café. Depuis l’incident, il avait montré à Lisa que les sacs de café de 20 kilos restaient à l’arrière boutique, et qu’ils ne devaient emporter que le nécessaire pour remplir les machines avec d’autres sacs. Chaque machines avaient un sac parfait pour elles, et ainsi les portions et les recettes restaient toujours les mêmes.

-Tu as débranchée la machine Lisa?

-Bien sûr, je ne ferai pas la même erreur deux fois, pour qui tu me prends?

-Tu sais très bien que je te prends pour qui tu es, Lisa. Je n’ai simplement pas envi de me faire arroser par de l’eau chaude.

Wolfhart fit un sourire blagueur à son employé et vida le sac de grains de café dans la machine, referma celle-ci après s’être assuré que rien ne clochait dedans, puis la rebrancha.

-Voilà, tout ira bien maintenant.

-Merci Wolfhart.

-Oh et lorsque tu auras terminée, j’vais prendre un espresso à cette table.

Lisa acquiesça et retourna terminer la commande qu’elle avait déjà de la part d’un client, alors que Wolfhart se dirigeait vers une table sur le bord de la vitrine. Il s’y assit et quelques instants après, il reçu sa dose de caféine quotidienne. Regardant à l’extérieur, il pouvait voir qui arrivait, ainsi que ce qui se passait à l’extérieur même si pour l’instant il ne voyait rien de bien extraordinaire. Il retira sa concentration de l’extérieur pour la poser sur sa tasse d’espresso, de laquelle il prit une gorgée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenix Reyd

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: Un jour, un moment, au Café Renégat.   Mer 4 Aoû - 7:03

Se défiant des lois en rigueur, comme il le faisait réguelièrement si ce n'est quotidienement, Fenix roulait plein gaz dépassant les autres voitures comme si celles-ci étaient à l'arrêt. Il zigzaguait entre celle-ci semblant seulement prendre son pied à la manière dont il riait du plaisir que lui procurait les quellesques rares expressions qu'il put voir lorsqu'il doublait quelqu'un. Le fils du Chef en Chef des Watchers, repèra l'objet de sa convoitise et d'un dérapage contrôlé, il arrêta son véhicule directement dans une place vide de parking juste à côté du Café. Sautant hors du véhicule, il replaça sa veste et vérifia le collet de sa chemise avant de mettre négligemment une pièce dans le parkomètre, puis regarda sa montre.

-Un poil trop lent. douze minute et treize secondes. J'aurais pu faire mieux, lança-t'il pour lui-même.

D'un pas non-chalant, ignorant les regards des clients qui pouvaient pas croire qu'un tel fou arpentait les rues, Fenix s'approcha du comptoir et déposa un billet de dx dollard.

-Excuse-moi ma toute belle!. J'aimerais un double expresso caramélisé. Pour emporter.

Attendant sa commande, il touna le dos Lisa et remarqua Wolfhart à sa table habituel. Il fit un très bref clignement d'oeil à ce dernier avant de replacer ses lunettes de soleil sur ses yeux et s'appuyant sur le comptoir tandis qu'il croisait les jambes, patientant. Sous le couvert de ses lunettes, son regard changea totalement de style alors qu'il examinait attentivement le Watcher. Il y avait longtemps qu'il venait prendre son breuvage ici question de tâter le terrain, voir comment les choses se passaient. Éventuellement, il pensa fortement discuter avec Woflhart question de voir ce qu'il pensait vraiment. Toutefois, pour l'instant, il allait attendre patiemment son double expresso. La nuit avait été longue et la journée le serait aussi.


Dernière édition par Fenix Reyd le Jeu 5 Aoû - 7:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfhart Kress

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Un jour, un moment, au Café Renégat.   Mer 4 Aoû - 19:08

-D'accord mon beau, ça vient sous peu!

Souvent, il arrivait que Lisa se demandait pourquoi elle ne règlerait pas son compte à cette homme qu'elle croyait être un danger publique. En plus, il l'appellait toujours par ce surnom qu'elle n'aimait pas entendre, qui lui rappellait trop de mauvais souvenirs. Malheureusement, Wolfhart lui avait bien précisé qu'elle ne devait pas touché à Fenix, en tout cas pas de la façon qu'elle avait l'habitude d'utiliser. Elle ajouta ensuite la saveur de caramel dans la tasse recyclable, referma le couvercle, puis l'apporta à Fenix. Elle prit le dix dollars, vérifia du mieux qu'elle put que ce soit un vrai billet, le mit dans sa caisse et rendit le change à Fenix.

-Alors, de combien à été ton temps cette fois?

Elle jouait un rôle, comme elle le faisait toujours envers ce genre de personne. Elle attendait le moment propice qu'ils se croient en sécurité avec elle pour leurs donner une bonne leçon. Elle avait appris de ses erreurs du passé et ne laisserait plus de telles choses se reproduires. C'était l'une des raisons pourquoi elle était heureuse d'être avec quelqu'un de calme et logique comme Wolfhart, qui ne prenait que le minimum possible de risques.

Wolfhart, lui, regardait toujours vers l'extérieur. Un véhicule de police passait, mais il était juste un peu trop tard pour voir quoi que ce soit. Il semblait pour Wolfhart que c'était toujours ainsi, et pas seulement que pour Fenix, mais bien pour presque nimporte qui dans cette ville. Pourtant, lorsqu'on lisait le journal des autres villes ou bien les nouvelles sur le net on trouvait toujours des arrestations spectaculaire, des chasse à l'homme interminable, des poursuites en voiture périlleuses... Ici, dans cette ville, tout était toujours trop calme, du moins en apparences. Un couple passa à pied, parlant assez fortement pour que Wolfhart entende le mot "fou". Est-ce qu'ils avaient vu la conduite de Fenix, ou parlaient-ils d'autre chose? C'était à peu près impossible à savoir sans plus de contexte, mais ce n'était pas vraiment important. Regardant finalement vers Fenix, Wolfhart prit une gorgée de son espresso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenix Reyd

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: Un jour, un moment, au Café Renégat.   Jeu 5 Aoû - 6:25

Fenix se retourna à demi vers Lisa et lui décrocha un clin d'oeil en baissant ses lunettes juste à temps pour qu'elle le voit.

-Tu peux garder la monnaie, ma belle. Tu vaut le coup et pour le temps, pas à mon goût.

Avec un sourire qui se voulait charmeur par nature, mais que dans le cas présent était plus un sarcasme, Fenix quitta le comptoir et alla s'asseoir à la table de Wolfhart. Déposant son café bien à son goût, il se tira la chaise pour s'y asseoir de manière à ce que la vitre soit son appuie et que le dossier et la table soient ses accoudoirs. Il déposa ensuite ses lunettes et regarda Wolfhart droit dans les yeux un moment pour tenter d'y décelé quelque chose. Il n'y vit pas ce qui'il cherchait, mais engagea tout de même la conversation pensant en Wolfhart plus un patron de café qu'en le Watcher. Autrement il aurait été moins amical dans sa voix.

-Alors, comment ce passe les affaires? Il y a beaucoup de grabuge dans les affaires de Stavros? il frissonna quelque peu lorsqu'il mentionna son père, mais reprit, je me demandais, parce que des rumeurs volent bas à propos d'un trouble fête. Qu'est-ce qu'il en ait?

Au fond de lui-même, il savait que Wolfhart n'allait pas parler ouvertement, mais il souhaitait que ce dernier allait tout de même parler d'une manière codée qu'il allait comprendre. Il voulait savoir sérieusement ce qu'il savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfhart Kress

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Un jour, un moment, au Café Renégat.   Lun 9 Aoû - 5:57

Lisa, après s'être faite dire de garder la monnaie, remit le change dans la caisse enregistreuse sans penser à se prendre de pourboire. Elle n'en avait pas besoin enfait, étant une spirit elle n'avait aucun besoin. Par conséquent, elle préférait laisser tous les pourboires qu'elle recevait dans les revenus du café, ça permettait à Wolfhart d'avoir plus d'aise au niveau financier et d'ainsi mieux payer l'autre employé, Pandore qu'elle s'appellait. Une fille qui avait l'air bien et qui avait certainement plus besoin d'argent qu'elle. Lisa le savait bien, elle n'était plus comme avant lorsqu'elle s'amusait à prendre de l'argent à nimporte qui, de nimporte quelles façons, pour s'acheter des trucs de riches. Elle préférait son style de vie honnête avec Wolfhart. Ça rapportait bien assez pour vivre avec des plaisirs simples, et ça comportait bien moins de risques pour elle de se faire découvrir, ou d'avoir un nouveau problême. Ça aurait été encore mieux par contre, si il n'y aurait pas eu tous ces trucs à propos d'un tournoi, de combats et de meurtres. Parlant de cette fille par contre, elle était en retard, ce qui était étrange.

-Et bien il paraîtrait qu'un homme masqué se promène en ville et qu'il vole l'éclat aux pierres, si tu vois ce que j'veux dire... Fait bien attention à toi. Peut m'importe que tu sois aussi fou au volant, mais cet homme, si s'en est un en tout cas, est la cible directe des authoritées en la matière. J'ose croire que tu sais que j'peux pas vraiment en parler à haute voix ici, désolé pour ça. Mais sérieusement, ne t'approches pas du masque.

Wolfhart regardait toujours par la fenêtre. Avant de parler, il avait évidemment vérifier que personne ne les écoutait précisément, et il avait parlé à voix basse aussi, pour ne pas attirer l'attention sur eux. Quant à la raison pourquoi il regardait par la fenêtre depuis un moment, c'était pour la même que Lisa, il s'inquiétait pour son autre employé, se demandant s'il ne lui était pas arrivé quelque chose pour qu'elle soit en retard. Troisième gorgée de son espresso et il voyait déjà le fond de la tasse, il devait sérieusement apprendre à boire avec plus de restrainte. Une chance, ce n'étais pas de l'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenix Reyd

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: Un jour, un moment, au Café Renégat.   Sam 21 Aoû - 2:59

Intèrieurement, l'information donné par Wolfhart fit sourire Fenix. Donc, il semblait que son père, qui devait surement se douter ou savoir que c'était possiblement lui, n'avait pas informé ses subordonnés. À moins que Wolfhaft ne lui disait pas tout. Il reste qu'il ne pouvait trop se fier à lui. Tout en prenant une gorgée, il suivit le regard du patron du café et ensuite jeta un regard vague à l'intérieure. Il remarqua que quelqu'un manquait et ce quelqu'un était Pandore, la jolie et petit Pandore. Juste à pensé à elle, il avait des scrupules au fait qu'il allait surement devoir un jour l'attaquer. C'était dans ses plans et vu qu'elle n'était pas là et qu'il allait sentir ses résolutions faiblirs en sa présence, car apès tout il n'était point un homme sans coeur. Dans le fond, il voulait tout détruire ce qui concernait se tournoi pour éviter que des jeunes filles ou des gens au coeur bon ne soient blessés ou tués par... Cela lui fit réfléchir qu'en se moment il faisait partit de la catégorie qu'il voulait combattre. Il était de ceux battant les autres juste qu'à n'être que des coquilles vides. Chassant cette pensée, surtout qu'il venait de remarquer que son expression avait pris un teint très profond, il se leva et donna non-chalant un bonne claque sur l'épaule de Wolfhart.

-Merci aussi bien pour l'info que le café. Je repasserai pas demain, ce qui sera dommage je ne pourrai pas être servit par la charmante Lisa. Quoi qu'il en soit, un dîné m'attend et une fête d'enfer ce soir. Si je pouvais, j'inviterais un bon copain comme toi et tu pourrais surement amené ta jolie serveuse, mais c'est un truc de VIP alors, désolé.

Jouant souvent la comédie, il faillit se croire alors qu'il affichait un air désolé, mais il savait au fond de lui-même que tout ça était une couverture. Enfin presque, il allait se rendre à une fête, sortir tôt avec une fille et possiblement couché avec elle question d'alibi. Toutefois, après il allait attaquer une nouvelle personne.

*Ce n'est pas bien grave, se disait-il, ce n'est qu'un salaud qui ne rechigne point à faiure souffrir inutilement. Au dernier tournoi, il avait carrément brisé la volonté d'un homme et encore aujourd'hui cet homme n'avait pu récupéré.*

Tout ce que souhaitait Fenix, c'est qu'il se pointe. Maintenant il devait partir.

-Alors je te dire bonne journée. Que tes affaires fructifies.

Il s'arrêta un moment pour penser et eut alors une idée. Il allait attirer Wolfhart et lui parler en tant que Darken Flaz. Il allait être direct pour voir.

-J'oubliais un truc et ça m'est revenu soudainement. Depuis plusieurs nuits, alors que je rentre avec des femmes tard le soir. J'ai cru apercevoir votre bonhomme. Pas certain si j'ai bien vu. Faut dire qu'à plein gaz on voit pas grand chose. Toutefois, il me semble qu'il était masqué. C'était dans les alentour du canal.

Il haussa les épaules et sans plus un mot ramassa son café, pris le chemin de sa voiture. Une fois à bord, il mit le contact et démarra en trombe, roulant vers les quartiers chics, il allait chercher son alibi de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfhart Kress

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Un jour, un moment, au Café Renégat.   Lun 13 Sep - 5:53

-Dans les alentours du canal hmmm...

Wolfhart termina d'une traite le reste de son breuvage, regarda Fenix s'éloigner avec son véhicule aussi longtemps que possible puis se leva. Il se dirigea vers le comptoir, le traversa en jetant un coup d'œil à Lisa qui venait de servir un autre client sans faire de dégâts, passa à l'arrière boutique puis ouvrit la porte de son bureau personnel, où se trouvait son téléphone. Il prit son calepin personnel de numéros de téléphone qui se trouvait dans son portefeuille, puis composa un numéro. Quelques minutes passèrent, durant lesquelles il s'inquiéta encore un peu plus. Il n'arrivait pas à rejoindre Pandore ni sur son téléphone fixe, ni sur son cellulaire portable.

Par la suite, il fit un autre appel, au sein du clan des Watchers. Il appelait le responsable de l'affaire du Masque. Il lui donna l'information qu'il venait de recevoir mais ne révéla pas sa source, histoire de ne pas discréditer l'information qu'il venait de recevoir. Un plan fût rapidement mis en place. Il serait celui qui se rendrait sur les lieux, avec ou sans son Spirit à sa discrétion, et une équipe de watchers serait dans les alentours pour la sécurité de Wolfhart, puisque la puissance et les pouvoirs de l'ennemi restaient inconnus.

Une fois ses appels terminés, Wolfhart sorti de son bureau, traversa l'arrière-boutique, entendit un son de fracas auquel il s'attendait presque, passa la porte, aida Lisa à ramasser son dégât, s'excusa au près du client qui connaissait bien Lisa et Wolfhart, annonça la nouvelle de l'absence de réponse de la part de Pandore à Lisa ainsi que leur impuissance à aller vérifier si elle allait bien ce soir-même, puis se reprit finalement un autre double-espresso après avoir aidé Lisa à se remettre de ce qu'elle appelait une incompétence apparente.[That's ONE sentence!]

Wolfhart se rassit à sa fenêtre habituelle et recommença son rituel d'observation. Ça l'aidait à se relaxer et à penser à ce qu'il devrait faire ce soir, selon ce qu'il connaissait de la situation avec le Masque.



¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

-*Il est finalement parti cet idiot... Je me demande bien de quoi il a pu parler avec Wolfhart... Oh, quand on parle du loup, le voilà qui se dirige par ici, aussi bien se remettre à faire le boulot du mieux que je peux, pour être certaine de ne pas causer de problèmes!*

Avec ses bonnes intentions, Lisa réussit à tenir encore un peu, elle ne renversa rien et ne brisa rien pour un bon moment, jusqu'à ce qu'elle voit une personne qui ressemblait un peu à Pandore passer la porte. Elle était sur le point de sauter par dessus le comptoir et de sauter dans les bras de cette fille, lorsqu'elle se rendit compte que ce n'était pas la bonne personne. Sans s'en rendre compte, Lisa tendit les cafés à la personne devant elle, qui lui rappela qu'il fallait mettre un couvercle sur le dessus avant de donner leurs boissons au clients. Lisa s'exécuta un peu trop vite, à cause du stress qui la poussait à vouloir bien faire son boulot, ainsi que par la faute des souvenirs de Pandore qui venait de la frapper de plein fouet. Elle n'était toujours pas venue travailler aujourd'hui!

Cette fois, malgré les bonnes intentions et la volonté qui y était, Lisa échappa son café sur le client qui tomba à la renverse à cause de la température du breuvage. À ce moment, Wolfhart sortit de l'arrière-boutique, l'air amusé mais avec un brin de mélancolie. Il aida le client, lui donna un remboursement et un autre café de son choix gratuitement, en s'excusant plusieurs fois. Une fois le client partit, Wolfhart servit les clients en file et une fois fait, il vint voir Lisa:


-Arrêtes de t'en faire avec ces petits accidents Lisa, nous faisons bien assez de profit pour donner des cadeaux à certains clients de temps en temps et la plupart de nos bons clients viennent ici grâce à toi. Je sais pas si tu y as déjà goûté, mais tes espresso sont délicieux! Alors même si tu fais des erreurs de temps en temps, ce n'est pas si grave voyons.

Lisa fût calmée aussi facilement que ça. Elle fit donc son double-espresso à Wolfhart qui prit ce temps pour lui expliquer qu'ils avaient quelque chose à faire et qu'il n'iraient pas rendre une visite à Pandore ce soir, pour voir si elle était simplement malade ou quelque chose de pas trop terrible. Lisa resta calme pour un bon moment; voir Wolfhart ainsi pensif l'aidait à se calmer, car elle le savait un peu calculateur. Ce point qu'elle aimait de Wolfhart lui permettait de se calmer un peu et ainsi de rester concentrée sur le travail qu'elle faisait. C'était un atout lors des combats, car tant que Wolfhart tentait de faire une stratégie, elle arrivait à bien la remplir puisque l'idée qu'il calcul les risques la calmait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un jour, un moment, au Café Renégat.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour, un moment, au Café Renégat.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gamebox - La petite mise à jour du moment
» Meilleur moment pour vendre un (jeune) joueur
» Le plus horrible jour de ma vie...
» Ouverture d'un café à Mons
» [Story] Vos citations du moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit Fighters :: Last Hope :: Haute-Ville :: Café Rénégat-
Sauter vers: